Categories À la une Économie

Oprag : prestation de serment de 11 agents en qualité d’OPJ à compétence spéciale !

C’est au Tribunal de première instance de Libreville que 11 agents de la Coordination générale des domaines portuaires ont prêté serment, le samedi 25 juillet dernier.

Devant le pupitre et main levée, chaque agent a prononcé membre la formule consacrée à cet effet.

Puis ils ont été renvoyés à l’exercice de leur fonction en prenant garde à ne pas faire preuve de parjure par un comportement qui entacherait la crédibilité de l’institution qui les emploie.

Les assermentés ont été par la suite invités à ne pas trahir la confiance placée en eux d’autant plus qu’au tribunal où ils ont prêté serment est également le lieu où ils pourons être jugé en cas d’infraction aux lois régissant leur secteur d’activité. Comme l’a rapporté le parquet « Le domaine portuaire est un secteur clé de l’économie. Environ 90 % des échanges commerciaux du Gabon transitent par la voie portuaire dont les ports de Libreville et de Port-Gentil constituent des portes d’entrée. Au contact permanent avec les amodiataires – clients exerçant dans le domaine foncier sous emprise de l’Oprag, ces OPJ interviennent aussi bien sur les aspects administratifs, juridiques ainsi que foncier. Le travail d’OPJ ne doit pas servir de prétexte à l’enrichissement illicite ».

Pour Appolinaire Alassa, le directeur général de l’Oprag, l’autorité portuaire s’inscrit davantage dans une approche de gouvernance apurée. «Ils ne devraient pas outrepasser la loi, sinon les sanctions prévues à cet effet s’abattront sur eux. Il faudrait une certaine probité. Surtout qu’il s’agit de la gestion du domaine portuaire.
Dans la gestion du domaine, il  y a des parcelles, des terrains. Il ne faudrait pas que les gestionnaires de cette activité fassent dans la partialité, dans l’injustice encore moins dans l’enrichissement illicite », a t-il rappelé.

Conformément aux reformes devant optimiser le fonctionnement de l’Oprag et selon les procédures et formules consacrées, ces 11 agents de l’Office des ports et rades du Gabon sont devenus des Officiers de police judiciaire (OPJ) à compétence spéciale.

Pour mémoire, l’audience de prestation de serment tire son fondement légal des lois régissant le domaine portuaire au Gabon. Il s’agit précisément de l’article 21 de l’ordonnance n°11/PR/2011 du 11 août 2011 relative au développement des activités maritimes et portuaires en République Gabonaise ratifié par la loi n°22/2011 du 24 février 2012. Les dispositions de cette loi prévoient la prestation de serment du personnel de la coordination générale du Domaine portuaire avant leur entrée en fonction.

La rédaction

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *