Affaire délivrance de visite technique !

Affaire délivrance de visite technique !

Les dessous des sorties répétitives du SPTU: Ce qu’il faut comprendre dans cette affaire.

En effet depuis plusieurs jours, le ministère du transport notamment la direction générale des transports terrestres est victime de la part d’un groupe de personnes se revendiquant syndicalistes du SPTU, de dénigrement, diffamation via des articles de presse.

Ces différentes attaques concernent notamment le fonctionnement de certaines structures et administrations relevant du domaine des transports terrestres.

Il convient de rappeler à toute fin utile que la principale mission de la direction générale des transports terrestres ( DGTT) est de mettre en œuvre et de coordonner la politique gouvernementale en terme de transport terrestre au Gabon selon le décret n⁰00047/PR/MTMM du 15 janvier 1982. En claire, la DGTT reste le bras séculier de l’Etat sur les questions liées au transport terrestre.

En cette qualité de responsable du contrôle des procédures des activités liées au pan transport terrestre du ministère des transports, la DGTT assure donc la tutelle administrative des centres de contrôles techniques qui elle est liée avec le gouvernement par deux conventions de concession de service publique bien sure selon les dispositions d’un cahier de charges harmonisé dans lequel sont inscrit les obligations de l’état et celles des concessionnaires.

C’est dans ce cadre que les différents centres de contrôles techniques sont tenus de rendre compte mensuellement de leurs activités à la DGTT qui elle peut à tout moment, effectuer des inspections de conformités et programmer des contrôles afin de s’assurer du respect des dispositions des différents cahiers de charge. Toute chose que le directeur général de la direction générale des transports terrestres exécute depuis sa prise de fonction avec rigueur et professionnalisme.

Or le Syndicat des professionnels des transports urbains continue d’accuser la DGTT d’etre moins rigoureux sur les activités de ces centres contre des retro commissions et veut dorénavant, que la signature de contrats de concession en la matière soit préalablement étudiée par une commission dans laquelle siégerait également les partenaires sociaux.

Mais, que cache donc le SPTU derrière ces multiples sorties ? Pourquoi cette « mobilisation » aussi subite qu’inattendue quand l’on sait que le Directeur général de la DGTT ou le ministre de tutelle ne sont pas les signataires dites de concessions et que les centres existaient bien avant leurs arrivées?

Quand l’on sait que le ministre des transports s’est déjà rendu dans les différents centres pour faire un état de lieux . Il est clair que c’est sur fond d’agitation et d’intérêt propre que le SPTU effectue ses sorties.

Ce qui augure d’un bras de fer entre le syndicat et la tutelle à l’issue duquel il n’y aura qu’un seul vainqueur. Alors que le SPTU cesse de monter la tension pour ses intérêts personnels….

Edouard Dure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *