Assouplissement de l’état d’urgence sanitaire : le secteur du transport s’arrime !

Assouplissement de l’état d’urgence sanitaire : le secteur du transport s’arrime !

Suite à l’amélioration de la situation sanitaire enregistrée par notre système de riposte contre la pandémie de la COVID-19 et afin de relancer l’activité économique notamment dans le secteur des transports, le Ministre des Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et de l’Habitat sous les très hautes instructions du Président de la République et du Chef du Gouvernement, a annoncé la reprise accélérée des vols domestiques ainsi que l’augmentation en terme de place dans les autres secteurs de transport. L’annonce a été faite aucours de la conférence de presse gouvernementale tenue le vendredi 16 octobre dernier.

A cet effet, la reprise totale des vols nationaux est effective depuis le 16 octobre. Les passagers devront obligatoirement se munir d’un test de négativité de la Covid-19 valable 14 jours pour voyager à l’intérieur du pays.

Ce pendant les vols internationaux, leur fréquence va être de 3 vols par semaine et par compagnie. Et Pour se rendre à l’étranger, les voyageurs devront toutefois, présenter un test de négativité daté de 5 jours au plus.

Des tests qui désormais seront de 5000 fcfa pour sur le plan nationale et 20.000 fcfa pour les personnes venant de l’étranger. Ils seront également demandés lors des déplacements par voie maritime, ferroviaire et terrestre ( inter provincial).

Cette nouvelle série de mesures d’assouplissement de l’état d’urgence sanitaire a aussi touché d’autres domaines. On note que le couvre-feu passe dorénavant de 22 heures à 5 heures du matin et les rassemblements dans les lieux publics rallongés à 30 personnes.

Les lieux de culte quant à eux pourront rouvrir une fois par semaine et dans la limite de 30 personnes par rassemblement, chaque fidèle devra toutefois remplir une fiche de renseignement individuelle.

S’agissant des restaurants, ces derniers pourront rouvrir jusqu’à 21h, grâce à l’obtention d’une autorisation spéciale du Ministère du Tourisme et de la Santé….Mais les débits de boissons et les boîtes de nuit restent quant à eux toujours fermés avec en perspective une aide pour les tenanciers.

Au terme de ses propos, le Ministre, Léon Armel Bounda Balonzi a tenu à rappeler que les dispositions sanitaires prévues contre la pandémie restent de rigueur.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *