Covid-19 : Transport aérien, ferroviaire, terrestre….le protocole sanitaire est satisfaisant et doit être maintenu selon Léon Armel Bounda Balonzi !

Covid-19 : Transport aérien, ferroviaire, terrestre….le protocole sanitaire est satisfaisant et doit être maintenu selon Léon Armel Bounda Balonzi !

Le ministre en charge des transports, Léon Armel Bounda Balonzi, qu’accompagnait son collègue de la santé, le Dr Guy Patrick Obiang a effectué ce lundi 2 novembre une visite d’inspection respectivement à l’aéroport de Libreville, à la Gare d’Owendo et à l’agence Transporteur Voyage pour prendre connaissance du niveau de respect des protocoles sanitaires pour éviter la propagation du Coronavirus.

A l’aéroport, les mesures sanitaires sont respectées.

Depuis le début de la reprise des vols, les équipes de l’aéroport, chapoté par Igor Simard sont engagées pour contribuer à la sécurité de tous. Les gestes barrières et les mesures d’hygiène sont respectées.

Sur le site on y trouve, des bornes de distribution de gel hydroalcoolique. Un marquage au sol et des affiches installées afin d’accompagner au mieux dans l’application de ces mesures.

Il y’a également que le nettoyage et la désinfection qui sont renforcés. Des parois de protection en plexiglass ont aussi été installées au niveau des comptoirs d’information, d’enregistrement et d’embarquement.

Et avant d’embarquer, ou débarquer un test de négativité au Covid-19 est obligatoire pour tous les vols nationaux ou internationaux.

S’agissant de la gare d’Owendo et de l’agence transporteur voyage, les voyageurs doivent se plier à un protocole sanitaire strict.

Certes ce n’est pas l’euphorie des grands départs, mais l’allègement des mesures restrictives a toutefois incité les voyageurs à reprendre le train, ou la voiture. C’est le cas à la gare d’Owendo où il est désormais interdit de pénétrer sans son masque. Première consigne incontournable en cette période de pandémie du coronavirus dont le gouvernement redoute un rebond.

La SETRAG a donc mis en place un protocole sanitaire des plus stricts, probablement plus aisé à contrôler puisque le rail a perdu la moitié de ses voyageurs en près de 8 mois de confinement.

« Les gens voyagent moins, mais tout se passe bien, il n’y a aucun cas de train où la distanciation n’est pas possible  »  a expliqué le nouveau directeur général de la Setrag, Christian Magni.

A la gare d’Owendo ou dans les agences de voyages, les équipes sont mobilisées pour faire respecter toutes les mesures. Respect des gestes barrières, distanciation, masque obligatoire à l’arrivée dans la gare, dans les agences de voyages et à bord des trains comme dans les bus de voyages.

Mais voyager en train ou en voiture suppose aussi d’être à jour avec son test de négativité à la Covid-19, vérifiable lors du filtrage avant de monter dans le Train ou le bus pour l’hinterland. Comme l’a expliqué le patron du transport, Léon Armel Bounda Balonzi,  » nous encourageons nos compatriotes à plus de vigilance, car l’ennemi est encore là. Le chiffre d’affaires ne se justifie que lorsque nous sommes vivants. Il faut donc que nous pretions attention aux mesures édictées par le gouvernement  »

Pour finir, Léon Armel Bounda Balonzi est revenu sur la nécessité de la présentation d’un test de négativité à la Covid-19 lors de l’embarquement des voyageurs quel que soit le mode de transport  » Le test à la Covid-19 permet de circonscrire la maladie et de lutter efficacement contre celle-ci. Nous exigeons donc que pour voyager il faut présenter un test négatif à la Covid-19 d’une durée de 14 jours sur le territoire national. Une exigence hautement importante que nous appelons nos compatriotes à respecter  » a-t-il dit.

Edouard Dure

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *