Des solutions pour les maladies endémiques en Afrique: l’ONG française AMFES réunit les experts en médecine moderne et traditionnelle !

Des solutions pour les maladies endémiques en Afrique: l’ONG française AMFES réunit les experts en médecine moderne et traditionnelle !

Du 20 juin au 9 juillet 2022, experts en santé, médecins, thérapeutes sont mobilisés autour de l’Association française d’assistance médicale dans les formalités d’évacuation sanitaire (ONG AMFES), au stade de Nzeng-Ayong, pour plancher sur des solutions visant à éradiquer les maladies endémiques (paludisme, diabète, tuberculose, insuffisance rénale…) en Afrique.

On note également la participation des ONG et associations de la zone CEMAC, de la CEDEAO et de l’Union africaine (UA) représentées au Gabon, et partenaires de l’ONG AMFES.

L’évènement organisé sous le thème  » l’information, la prévention, comment éradiquer les maladies endémiques en Afrique », vise à trouver des solutions ayant pour objectif de réduire l’incidence des maladies endémiques en Afrique.

« Nous sommes en train d’écrire une histoire. Nous rassemblons le peuple africain pour que nous puissions trouver des solutions concernant les problèmes de santé dans le continent », a déclaré Marie Avorbang Minko, la présidente de l’ONG AMFES, au cours du lancement de ces assises.

Au total se sont 20 associations inscrites sous le registre de leurs ambassades, dont 15 vont présenter un projet et une pathologie bien spécifique au cours de ces assises. Les 5 restantes plancheront sur la covid-19, a fait savoir Marie Avorbang Minko.

Parmi les éléments ressortis de cette première rencontre, la nécessité de « l’unité africaine vers de nouveaux horizons », les africains quelque soit le pays africain dans lequel ils se trouvent doivent pouvoir se soigner librement. « Si les occidentaux le font, pourquoi pas les africains? Le combat le plus difficile étant que les africains puissent trouver eux-mêmes les solutions pour leur santé », a indiqué la responsable d’AMFES.

Des solutions bien sûre, qui sont la somme de toutes les connaissances, compétences et pratiques reposant sur les croyances et expériences propres à différentes cultures, pour être utilisées dans la préservation de la santé ou le traitement des maladies.

D’autant plus que dans le monde, les pratiques et produits traditionnels suscitent un intérêt croissant pour son accessibilité, son acceptabilité culturelle et son coût abordable.

Ces journées du donner et du recevoir s’annoncent enrichissantes, grâce aux contributions aussi bien de la médecine traditionnelle, que de la médecine moderne sur la prise en charge de certaines maladies endémiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *