Franceville: 20 ans de reclusion criminelle pour le beau père violeur !

Franceville: 20 ans de reclusion criminelle pour le beau père violeur !

Un procès particulièrement sordide s’est tenu le mardi 13 avril 2021 dernier. Un père de famille a écopé de 20 ans de réclusion criminelle pour avoir violé ses deux belles-filles.

Il a fallu quelques heures aux jurés pour que l’accusé soit fixé sur son sort. Le 13 avril dernier, le président de la cour d’appel judiciaire de Franceville annonce le verdict : le père est reconnu coupable des f viols sur ses bellesfilles. Il est condamné à 20 ans de réclusion criminelle.

Dans la salle, le père n’a aucune réaction. Les parents des victimes, présents, eux restent calmes. Si dans cette grande salle d’audience les dossiers de crimes sexuels sont légion, c’en est fini du moins pour cette sordide affaire de Moanda.

Dès le début, l’histoire de ce couple partait mal. Lepougou Anges Béchard, le mis en cause vivait avec Dame M. Mère de 6 enfants dont 2 filles. Ayant accepté cette veuve avec ses enfants, il fera office de père.

En 2014 au mois de janvier, rentrant d’une soirée arrosée, Lepougou Anges Béchard va cogner à la fenêtre des enfants pour ouvrir la porte. Y étant, il va demander à l’un des enfants notamment la nommée Falonne de l’assister durant son repas avant de l’inviter à venir s’asseoir sur ses cuisses.

Puis sans son consentement, il va entrainer la jeune fille de 12 ans dans une pièce inoccupée de leur domicile pour assouvir sa basse besogne.

La mère qui dormait entre temps, s’etait réveillée par les hurlements de sa fille. Le bourreau lui, réussira à cacher soigneusement sa victime. Et à la fin de son acte ignoble il menaça la jeune fille de ne rien révéler au risque d’être chassée de la maison ou d’ être physiquement éliminée.

Mais cette nuit passée , le père de famille n’arrêtait pas dans son crime.

Des mois plus tard, le père incestueux tentait à nouveau d’abuser de la jeune fille. Cette fois, cette dernière réussira à se cacher avant de prendre ses effets et se rendre au domicile de sa tante.

Troublée, effrayée elle lui relata les faits. Et la tante par ailleurs est allé informé la mère de l’enfant bien avant d’ ester en justice le père en déposant une plainte auprès de l’unité de police judiciaire de Moanda.

Interpellé puis entendu le mis en cause a également reconnu avoir eu des relations sexuelles avec la deuxième fille âgée de 11 ans au moment des faits en 2017.

Déféré et placé sous mandat de dépôt au parquet de Franceville, pour viol présumé sur mineure de moins de 15 ans, son procès s’est tenu ce 13 avril.

Au terme du procès l’avocat général, Olivier Nzahou a notamment requis 30 ans de réclusion criminelle à l’encontre du père incestueux.

Après des heures de délibérations, le verdict est tombé. Reconnu coupable, les jurés ont requis une peine moins lourde que celle du ministère public. Le père a donc été reconnu coupable de viol sur mineures de moins de 15 ans. Il a ainsi été condamné à  20 ans de réclusion criminelle.

Edouard Dure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *