Jean Marie Ogandaga lance le PADEG !

Jean Marie Ogandaga lance le PADEG !

Il ne peut y avoir relance de l’économie sans une croissance soutenue et une participation accrue des investisseurs. Le lancement officiel du Projet d’Appui à la Diversification de l’Économie Gabonaise (PADEG), présidée par, Jean-Marie OGANDAGA, ministre de l’économie et de la relance ce 22 octobre a cet objectif premier.

Le PADEG, ce concept financé par la BAD et l’État gabonais, est un outil de développement d’une durée de quatre (04) ans, qui permettra aux opérateurs économiques de plusieurs secteurs d’activités, de bénéficier d’un appui considérable pour leur épanouissement.

Non sans les rappeler la feuille de route qui les lie aux pouvoirs publics, afin de les amener à leur tour à contribuer à la relance économique par de nouveaux investissements, gage d’une meilleure croissance nationale hors pétrole.

Son objectif est donc de contribuer à la croissance forte et inclusive à travers l’amélioration du climat des investissements, le renforcement des capacités institutionnelles et la diversification de l’économie gabonaise dans les secteurs d’activités prioritaires.

« Le lancement du PADEG est certes une étape importante, mais l’atteinte de ses objectifs constitue une priorité pour faire de ce projet un succès. Pour ce faire, le Gouvernement veillera avec l’appui de la BAD, à la bonne conduite de ce projet », a souligné le Ministre de l’Économie et de la Relance lors de son allocution.

Robert MASUMBUKO, représentant résident de la BAD a quant à lui indiqué « qu’avec 41 milliards de F CFA de dotation, le PADEG ambitionne d’aider le Gouvernement gabonais à poser les bases d’une reprise économique saine, à travers l’amélioration du climat des investissements et le renforcement de la compétitivité des secteurs prioritaires ».

Ont également pris part à cette cérémonie, les ministres en charge de la Justice, des Eaux et Forêts, de l’Agriculture, du Commerce et le ministre Délégué auprès du Ministre de l’Économie et de la Relance.

Jean 1er

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *