Le Gabon en alerte, après la détection d’un cas d’Ebola en Côte d’Ivoire

Le Gabon en alerte, après la détection d’un cas d’Ebola en Côte d’Ivoire

Après la détection d’un cas d’Ebola en Côte d’Ivoire, le Gabon se penche sur la révision de son Plan national de riposte contre cette épidémie.

Le 16 août 2021 à Libreville– Suite à l’annonce du Gouvernement ivoirien correspondant à la découverte d’un cas de fièvre Ebola à Abidjan, le Ministre de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a dirigé une réunion d’urgence, en compagnie du chargé d’affaire habitant de l’Organisation mondiale de Santé (OMS), Dr. Magaran Monzon Bagayoko et de l’ensemble des protagonistes nationaux de la lutte contre la fièvre Ebola particulièrement l’Institut d’épidémiologie et de lutte contre les endémies (IELE), le Laboratoire national de santé publique (LNSP) et les Services de santé militaire.

Prendre en compte cette condition et de manière à se préparer à toute circonstance de l’arrivée de cette fièvre dans notre pays, l’assistance a recommandé un certain nombre d’activités parmi, la réactivation de la cellule opérationnelle de riposte aux épidémies (CORE), l’appreciation et la consolidation du mécanisme de maîtrise de la fièvre Ebola au niveau des portes d’entrées terrestres, aériennes et maritimes, la maîtrise méthodique des passagers internationaux, l’évaluation des comestibles et autres câblages des institutions et des équipements de protections individuelle (EPI).

Le représentant résident de l’OMS a accueilli le sens précipitation et la l’anticipateur du Gouvernement gabonais encouragé par le Président de la République en matière de sécurité sanitaire des habitants. Il a été bienheureux des fondations techniques et scientifiques dont amende le pays pour faire face à une possible survenue de la fièvre Ebola notamment le Centre interdisciplinaire de recherches médicales de Franceville (CIRMF), laboratoire attesté, extrêmement sécurisé, l’un des deux seuls en Afrique à traiter les virus les plus graves.

A la fin de la réunion, le Ministre a appliqué une mission associé IELE et OMS au niveau de l’Aéroport international Léon Mba pour l’appreciation du dispositif de contrôle de la fièvre Ebola. Cette mission se poursuivra dans les jours à venir au niveau des portes d’entrées terrestres et maritimes de Libreville, Port-Gentil et Bitam.

Ruth Félia M.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *