Le retour à la case PDG de René Ndemezo’o Obiang

Le retour à la case PDG de René Ndemezo’o Obiang

Six ans après avoir quitté le Parti Démocratique Gabonais (PDG), pour diverses raisons sur lesquelles il s’était longuement attardé, René Ndemezo’o Obiang, a finalement décidé de réintégrer les rangs de ce parti après un tête-à-tête avec Ali Bongo, le 23 mars dernier.

Cette nouvelle, le premier secrétaire de Démocratie nouvelle (DN), René Ndemezo’o Obiang, l’a annoncé ce samedi 3 avril, dans une déclaration à Libreville, en précisant la fusion-absorption entre le Parti démocratique gabonais (PDG) et son parti de l’opposition créé en avril 2015 pour soutenir Jean Ping, lors de la présidentielle de 2016. L’idée de cette fusion-absorption lui a été soumise, le 23 mars dernier, par le chef de l’Etat, et Rtené Ndemezo’o Obiang a estimé que le temps était venu de rentrer au bercail.

Selon le premier secrétaire de Démocratie Nouvelle, le président de la République lui a particulièrement demandé de réfléchir à la possibilité d’envisager une fusion de leurs deux partis.
Or, «Démocratie nouvelle est favorable au regroupement des partis politiques dans de grands ensembles selon les affinités et les points d’accord politiques pour affermir notre démocratie», a rappelé René Ndemezo’o Obiang qui n’a donc pas hésité longtemps après la proposition de fusion-absorption du chef de l’Etat.
«Il s’agit d’une fusion-absorption qui, selon les textes en vigueur, consisterait pour notre parti à intégrer le PDG», a-t-il résumé, assurant avoir soumis le projet qui a été bien reçu de toutes les instances de DN.

Aux journalistes qui lui demandaient avec instance si des garanties lui avaient été données, René Ndemezo’o Obiang a affirmé que la question n’avait jamais été abordée lors de son entretien avec le Chef de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *