Léon Armel BOUNDA BALONZI reçoit en audience les représentants de la CDC du Gabon et de la CDG du Maroc !

Léon Armel BOUNDA BALONZI reçoit en audience les représentants de la CDC du Gabon et de la CDG du Maroc !

La réalisation du plan d’accélération et de transformation (PAT) est un objectif crutial pour les plus hautes autorités du pays. C’est dans ce sens que le ministre des travaux publics, Léon Armel BOUNDA BALONZI a reçu a son cabinet, les représentants de la caisse de dépôt et consignation (CDC) ainsi que les représentants de la caisse de dépôt et gestion (CDG) du Maroc. En ligne de mire, le projet de la ville d’OKOLASSI.

Au cours de la rencontre avec le patron des travaux publics, les émissaires du royaume chérifien ont, dans le cadre du partenariat qui lie nos deux pays, déployé une stratégie claire visant à bâtir une future ville dans la commune de NTOUM.

A cet effet, le membre du directoire du groupe CDG, Mohssine SEMMAR a tenu a décliné sommairement les grandes lignes de ce projet d’envergure qui nécessitera, par la même occasion, l’implication du ministère dont a la charge, Léon Armel BOUNDA BALONZI.

<< il faudra voir comment connecter ce projet avec le réseau routier et avoir une meilleure articulation avec la métropole, mais aussi une articulation avec toutes les commodités et toutes les infrastructures sur le site. Pour finir, le ministère devra intervenir afin de garantir la connexion du projet avec les infrastructures de bases>> a expliqué le Mohssine SEMMAR.

Par ailleurs, le secrétaire général de la CDC est, pour sa part, revenu sur le rôle de cette institution financière étatique dans le cadre de ses missions régaliennes.

<< ce projet de l’État porté par la CDC consiste à développer une nouvelle à OKOLASSI. Comme vous le savez, la caisse de dépôt et de consignation (CDC) est une institution financière publique qui a aussi pour mission de soutenir les collectivités locales, le développement urbain et les aménagements fonciers>> a indiqué Jean Blaise IPEDISSY.

Concernant les caractéristiques de cette nouvelle agglomération de la commune de NTOUM, il convient de dire que le projet baptisé MOUVINGUI, consiste à bâtir une nouvelle ville à OKOLASSI sur une superficie initiale de 385 hectares qui auront pour vocation à s’étendre sur 500 hectares dans les années avenirs dont la durée des travaux est compris entre 10 et 15ans. Cependant, le coût des travaux fait encore l’objet d’étude. A en croire le Secrétaire général de la CDC, la future ville, serait en terme de superficie proportionnelle au 3e et 4e arrondissement réunis.

Il est à noter que, la création de ce centre urbain, est un projet porté par la CDC et appuyé par la CDG du Maroc.

Wilfried ALLOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *