Marine marchande : les cancers du sein et du col de l’utérus expliqués aux personnels féminins !

Marine marchande : les cancers du sein et du col de l’utérus expliqués aux personnels féminins !

Même objectif. En ce mois de sensibilisation sur les cancers féminins, la Direction générale de la marine marchande réaffirme son soutien et la nécessité de combattre ensemble.

Le lundi 26 octobre 2020 dernier, une journée de sensibilisation et de dépistage sur les cancers du sein et du col de l’utérus s’est tenue à ladite direction. Journée de sensibilisation animée par une délégation de l’association nationale des Sages-femmes du Gabon conduite par sa présidente Olga Mavoungou M. épouse Boukouyi Mabiala.

Comme chaque mois d’octobre, la campagne de lutte contre les cancers feminins notamment celui du sein et du col de l’utérus organisée par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba  propose de lutter contre ces pathologies en informant, en dialoguant et en mobilisant.

Et pour informer le plus grand nombre, Octobre Rose est une occasion de mettre en lumière celles et ceux qui combattent cette maladie, d’intensifier l’information et la sensibilisation

Conscient de cette réalité, Fidèle Angoue Mba, directeur général de la Marine marchande a réitéré son engagement pour assurer le bien–être de ses collaborateurs. « Sauver des vies en sensibilisant celles qui donnent la vie est un sacerdoce et la Direction générale de la marine marchande ne pouvait pas être en marge de ce mouvement national  d’Octobre Rose  car regorgeant de plus de 150 femmes », a-t-il indiqué.

Une action efficace donc et que Fidèle Angoue Mba exhorte le ministère de la Santé et la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille (FSBO) notamment sa présidente Sylvia Bongo Ondimba à ne pas se limiter au seul mois d’octobre. Mais à renouveler pendant la période scolaire pour toucher les jeunes élèves et étudiants. « Nous vous prions de poursuivre votre action salvatrice au-delà du mois d’octobre en sensibilisant les jeunes filles au sein des établissements primaires, secondaires et universitaires afin d’impacter la conscience de la gent féminine et d’atténuer à moyen terme, la propagation des cancers féminins dans la société gabonaise », a-t-il expliqué.

Ce sont donc Plus de 150 femmes qui ont été édifiées sur les facteurs de risque des cancers et l’importance du dépistage par des membres de l’Association des sages-femmes du Gabon, partenaires à cette journée .

Éthan de Sillon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *