Ntoum/Nkok : le patron des eaux et Forets s’imprègne du niveau d’applicabilité des modules d’inventaire, d’abattage, de chantier et de transport du système de traçabilité !

Ntoum/Nkok : le patron des eaux et Forets s’imprègne du niveau d’applicabilité des modules d’inventaire, d’abattage, de chantier et de transport du système de traçabilité !

Ntoum/Nkok : le patron des eaux et Forets s’imprègne du niveau d’applicabilité des modules d’inventaire, d’abattage, de chantier et de transport du système de traçabilité !

Le ministre des Eaux et Forêts, de la Mer, de l’Environnement, Chargé du Plan Climat, et du Plan d’Affectation des Terres, le Prof.
Lee White, accompagné de son ministre délégué, M. Charles Mve Ella, ce sont rendu à la Brigade de Contrôle des Produits Forestiers de Ntoum et à la Zone économique Spéciale (ZES) de Nkok afin d’apprécier le niveau d’applicabilité des modules d’inventaire, d’abattage, de chantier et de transport du système de traçabilité « Minef ».

Il s’agit de la deuxième phase du test pilote des modules susmentionnés après celle effectuée au port d’Owendo il y’a une semaine.

Il était question pour les agents de la Brigade de Contrôle des Produits Forestiers de Ntoum et de la ZES de Nkok, formés préalablement à l’utilisation dudit système, de procédé, sous la supervision de l’Agence d’Exécution des Activités de la Filière Forêt￾Bois (AEAFFB) et en présence de la délégation ministérielle, au contrôle systématique d’un plateau transportant des colis de bois pour s’assurer de son efficacité.

Aussi, pour aider les appareils à localiser le colis en mouvement, des QR Code (technologie de code barre électronique permettant à un smartphone ou à une tablette de lire et traiter les données annexes au produit étiqueté) ont été apposés par l’équipe de la mission conduite par AEAFFB dans une unité de transformation du Woleu Ntem.

Les tests qui se sont avérés satisfaisants tant pour le traçage des grumes que ceux des colis, ont néanmoins permis de déceler des améliorations à apporter sur les modules de transport. Le Ministère des Eaux et Forêts qui dispose d’un outil de traçabilité aux bases solides et fiables, a ainsi pu identifier des fonctionnalités à développer ainsi que des passerelles à établir afin d’améliorer cet outil de contrôle et de suivi des activités forestières.

En conclusion, avec le système de traçabilité « Minef », les acheteurs des produits bois gabonais seront ainsi pleinement rassurés quant à la légalité et au strict respect des lois et règlements de la République Gabonaise.

La redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *