Oyem: Trois individus en possession de 3 peaux de panthère aux arrêts !

Oyem: Trois individus en possession de 3 peaux de panthère aux arrêts !

La prise de ces 3 personnes dans la ville d’Oyem, la capitale de la province du Woleu-Ntem (Nord Gabon), qui tentaient de vendre 3 peaux de panthère a été rendue possible grâce au dynamisme des agents de la Police Judiciaire et de ceux des Eaux et Forêts en poste dans cette localité, appuyée par des membres de Conservation Justice, qui travaillent en étroite collaboration avec les Eaux et Forêts.

En effet, c’est dans la matinée du 12 février 2021 que l’opération a debuté. Après avoir obtenu les détails d’une transaction certaine portant sur une vente de produits d’une espèce de faune sauvage intégralement protégée par des trafiquants dans un lieu public de ladite ville.

Une équipe conjointe composée d’agents de la Police Judiciaire, des Eaux et Forêts et des membres de Conservation Justice s’est rapidement constituée pour investir le lieu indiqué.

Le dispositif mis en place, il aura suffit juste quelques minutes pour voir trois individus portant chacun un sac de voyage arrivés sur les lieux et correspondant aux indications reçues.

Aussitôt, les suspects Prospère OBAME NGUEMA, Michel ONDO et Jovani ENGONE, tous de nationalité gabonaise, ont été appréhendés en flagrant délit de détention et de tentative de vente de trois (3) peaux de panthère trouvées dans leurs sacs.

Conduit au poste de police, les trois hommes sont passés aux aveux, lesquels ont permis aux agents de les mettre en garde à vue en attendant la suite de la procédure.

Pour rappel, la densité des panthères dans un écosystème permet de voir si celui-ci se porte bien. Moins il y a de panthères, plus les chances que l’écosystème est en mauvaise posture sont grandes. Comme on peut le voir, la panthère est un super prédateur, elle se situe tout en haut de la chaîne alimentaire et régule les populations animales en sélectionnant les plus fragiles et en limitant le développement de maladies. Mais être en haut de la chaîne n’apporte pas que des bénéfices. Plus fort on est, plus dépendant des faibles nous sommes car notre croissance en dépend. La panthère est une espèce dîtes de « parapluie », ce qui signifie qu’elle représente une forme de protection pour bien d’autres espèces. L’homme est un des plus grands prédateurs de la planète. Même si la panthère ne représente pas une proie pour l’homme, elle est pour les braconniers une cible de choix de par l’attrait de sa fourrure.

Source : Conservation JUSTICE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *