Société : Quand « grandes vacances » riment avec « plus de charges » dans les foyers

Société : Quand « grandes vacances » riment avec « plus de charges » dans les foyers

Dès l’arrivée des grandes vacances, les dépenses dans la plupart des foyers augmentent et les fardeaux s’alourdissent. Cette situation, pourtant bien connue des parents, continue de créer du stress dans de nombreux ménages.

La période des grandes vacances est une étape de grandes dépenses dans les foyers gabonais. En effet, si la nourriture reste l’élément où l’on dépenses plus d’argent, d’autres fardeaux comme les loisirs, l’électricité constituent aussi d’énormes dépenses pour les parents.

Ceux -là qui, pendant l’année scolaire ne s’en sortaient pas, se disent habités par le stress à cette période. Parce qu’il faut absolument tout, notamment bien remplir son rôle de parent. << Pendant l’année scolaire, c’est vrai qu’on fait face à d’autres réalités. Mais, en ces temps de vacances, ce n’est pas facile de gérer les enfants à la maison. Non seulement vous supportez le bruit, les cris et les disputes, mais également, vous devez assurer la ration alimentaire sans interruption. Car pour un rien, le frigo est ouvert et on y retire un élément. Mais, on arrive quand même à gérer>>, indique un parent.

En plus des charges alimentaire qui se sont accentuées, d’autres paiement se bousculent considérablement tel que l’électricité. En effet, avec la naissance de l’internet et du wifi, il n’est plus question d’être coupé de l’électricité aujourd’hui. Les jeunes sont connectés en permanence à ce nouveau moyen de communication. Ils organisent des soirées autour de la télévision pour regarder les films, football…

Chaque parent doit assurer ses charges en fonction de ses moyens. Ils doivent prendre une responsabilité dans la façon de gérer les dépenses, c’est certainement la clé pour mieux s’en sortir en cette période de vacances.

Ruth Félia M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *