Traitement Covid-19 :  » l’association Lopinavir/Ritonavir telle qu’indiquée dans le protocole thérapeutique national pourrait être une alternative à l’hydroxychloroquine en cas de nécessité  » .

Traitement Covid-19 :  » l’association Lopinavir/Ritonavir telle qu’indiquée dans le protocole thérapeutique national pourrait être une alternative à l’hydroxychloroquine en cas de nécessité  » .

C’est ce qui ressort de la réunion tenue ce jeudi 28 mai 2020 en matinée, entre le ministre de la santé,  le Comité scientifique et le Comité technique à l’effet de trouver une réponse sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine chez les patients atteints du Covid-19 au Gabon après les révélations de la revue scientifique « The Lancet » et la décision de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) d’interrompre les essais thérapeutiques en cours.

Il a donc été retenu au terme de cette réunion et au regard du nombre de plus en plus croissant, dans notre pays, de guérisons enregistrées de patients sous traitement à base d’hydroxychloroquine, que le traitement à base de chloroquine serait poursuivi avec précaution et que l’association Lopinavir/Ritonavir telle qu’indiquée dans le protocole thérapeutique national pourrait être une alternative à l’hydroxychloroquine en cas de nécessité.

Aussi, bien qu’aucun cas de décès lié à l’hydroxychloroquine n’ait été notifié par les praticiens hospitaliers, il a été demandé au Comité scientifique de mener une étude chez des patients ayant pris de la chloroquine afin de savoir s’ils ont eu des problèmes de santé pendant la prise de ce traitement.

Il est vrai que certaines études doivent attirer notre attention et notre vigilance sur certains traitements, mais il est vrai aussi qu’en période d’épidémie le choix du traitement est basé sur le bénéfice/risque.

Pour l’instant, le bilan du traitement à base d’hydroxychloroquine est satisfaisant dans notre pays. Nous suivons toutefois avec vigilance l’évolution des informations
scientifiques sur ce débat scientifique.

Situation épidémiologique

Sur les 609 prélèvements effectués, il a été enregistré 112 nouveaux cas positifs, soit un total de 2 431 cas testés positifs.

Avec comme nouveau cas à :
– Estuaire : 25 nouveaux cas sur 381 prélèvements, issus du dépistage massif, soit un total de 1 913 cas positifs ;

– Haut-Ogooué : 85 nouveaux cas sur 201 prélèvements, dont 81 à Franceville et 4 à Moanda, soit un total de 379 cas positifs à Franceville et 34 à Moanda, ce qui porte à 435 le nombre total de cas positifs ;

– Moyen-Ogooué : 2 nouveaux cas positifs sur 19 prélèvements à Lambaréné, soit un
total de 63 cas positifs.

S’agissant de la prise en charge :

– 80 personnes hospitalisées ;
– 15 personnes en réanimation ;
– 37 guérisons soit un total de 668 personnes guéries ;
– Aucun nouveau décès ce jour.
Au total, sur 12 669 prélèvements, nous comptons 2 431 cas testés positifs (19%) dont 668 guéris et 14 décès, 80 hospitalisés dont 15 personnes en réanimation.

Il est rappelé de Respecter les gestes barrières pour freiner la propagation du Covid-19 dans notre pays.

Rappel des gestes barrières

– Se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon ou un gel hydro-alcoolique ;
– En cas de toux et d’éternuement, se couvrir la bouche et le nez avec le coude fléchi ou un mouchoir. Jeter immédiatement le mouchoir et se laver les mains ;

– Éviter tout contact étroit avec une personne ayant de la fièvre et de la toux ;
– Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades ;
– Nettoyer les objets et les surfaces souillés.
Pour toute information complémentaire, appelez gratuitement le 1410.
« Appliquer les mesures barrières, c’est protéger ceux qu’on aime. »

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *