Transgabonaise: Léon Armel Bounda Balonzi pour l’accélération des travaux

Transgabonaise: Léon Armel Bounda Balonzi pour l’accélération des travaux

Le ministre des Travaux publics et la société en charge de la construction de la Transgabonaise ont fait le point d’étape sur l’état d’avancement des travaux, le 11 juin dernier. Les deux parties se sont séparées sur plusieurs résolutions, notamment l’organisation des ateliers pour rattraper le retard accusé.

Les responsables de la Société autoroutière du Gabon (SAG), entreprise de droit gabonais chargée de la réalisation du projet la Transgabonaise et son prestataire Afcons étaient le 11 juin dernier face au ministre des Travaux publics pour faire le point sur les avancées de ce chantier lancé il y a près de 9 mois.

Le ministre des Travaux publics, Léon Armel BOUNDA BALONZI souhaite l’accélération des travaux

«Il s’agissait de faire le suivi, de concert avec l’administration et les services du ministère des Travaux publics, de la présidence mais également de SAG, de travailler de concert pour faire avancer les dossiers qui soient d’études ou de travaux», a déclaré Sélim Beydou, Directeur Général de SAG.

Ce moment a été mis à profit pour identifier les points de blocage et proposer des solutions.
Sur le terrain les travaux sont réalisés étape par étape. Mais face au retard observé, le ministre des Travaux publics Léon Armel BOUNDA BALONZI a demandé une intervention rapide des travaux sur la nationale.

Engagement a été pris par la SAG de produire un plan détaillé d’étape des travaux. Des réunions périodiques entre les deux parties seront organisées pour accélérer la cadence et faire avancer les travaux.

Les travaux sont effectivement entrepris  au niveau du Pk50. Il y aura beaucoup d’ateliers qui vont travailler de façon concomitante pour pouvoir rattraper le retard accusé. Et en même temps aussi sur l’ensemble du tronçon, d’autres choses se feront, a rassuré SAG.

Ce projet à 600 milliards de francs CFA et couvrant 780km devrait décloisonner une grande partie du territoire.
Considéré comme l’un des plus grands chantiers routiers du président Ali Bongo Ondimba après la route Port-Gentil – Omboué, la réhabilitation de la Transgabonaise est exécutée par SAG, filiale de Meridiam et d’Arise dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP). Elle s’offre les services d’Afcons, un prestataire. Elle assurera l’exploitation sur une durée de 30 ans.
Cette route qui relie Libreville à Franceville permettra de relier les grands bassins agricoles. Le projet concerne deux principaux axes : les nationales n°1 et 3 sur le tronçon Owendo-Ndjolé-Carrefour Leroy-Lastourville-Moanda-Franceville. Sa livraison est prévue en 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *