Categories À la une Économie

Un nouveau centre des impôts dans la zone d’Akanda

Un nouveau centre des impôts a ouvert ses portes le mercredi 07 juin 2023 dans la commune d’Akanda. L’ouverture de ce nouveau Centre  démontre la mise en œuvre de la politique de proximité de la Direction Générale des Impôts visant à accroître les recettes fiscales. 

« L’ouverture du centre des impôts d’Akanda (…) s’inscrit dans un vaste processus de réformes visant à doter notre pays d’une administration fiscale moderne, capable de répondre aux attentes du gouvernement en matière de collecte des recettes publiques », a déclaré le Directeur général des Impôts, Gabin Otha Ndoumba.

Améliorer le service pour les usagers

Il s’agit également d’offrir un service public plus proche et plus efficace, en développant l’accueil de proximité. Les contribuables et les commerçants de la commune d’Akanda, située au nord de Libreville, vont pousser un grand ouf de soulagement. Ainsi, cette structure va, sans doute, faciliter la tâche à bon nombre de citoyens, afin de s’acquitter de leurs redevances envers l’Etat.

Pour le Secrétaire général du Ministère de l’Economie, c’est grâce à l’engagement du Président Ali Bongo Ondimba, tel qu’exprimé dans le Plan d’Accéleration de la Transformation (PAT) qu’il a été possible de doter l’Administration fiscale de cette nouvelle structure. « Le nouveau centre des impôts d’Akanda offre aux agents des impôts d’importantes opportunités d’amélioration des modes d’administration de l’impôt, et permettra d’assurer la fiscalisation des revenus issus de l’économie informelle », a indiqué Christian Patrick Ebé.

Ce centre comporte 30 bureaux pouvant accueillir jusqu’à 86 personnes à la fois. Une grande satisfaction pour le premier magistrat d’Akanda.


 » L’objectif est de placer l’usager, les particuliers comme les entreprises au cœur des préoccupations des administrations financières pour rendre le service public plus efficace et plus réactif. Akanda est une commune à CSP Plus, ce qui doit nous pousser à moderniser nos offres/services pour ce qui nous concerne. L’approche technologique n’est en rien un frein pour les akandais. J’en veux pour preuve les nouveaux usagers qui s’acquittent de leur impôt local par Payphone (airtemoney ou mobicash) ou par carte visa prepaid « , a déclaré Yvon Patrick Rombogouera.

Clemy

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *