Vie chère: un regard dans nos paniers !

Vie chère: un regard dans nos paniers !

Une interrogation quotidienne pour la grande majorité des citoyens. A quel prix le kilo de riz, le bâton de manioc, le tas de bananes ? Le poisson , la viande et les légumes, le lait pour les enfants ? Au moment de passer à la caisse, l’addition toujours plus lourde et le panier bien trop léger.

En ce temps de Covid-19, voilà ce à quoi se conjugue le marché, une explosion des prix des denrées de première nécessité (huile, riz et consorts), qui en resserrent fortement le panier de la ménagère.

Un petit tour au marché de Nzeng ayong nous a permis de tâter le ressenti des populations. Entre râlement et cri de cœur, les consommateurs demandent tous la baisse des prix et une meilleure réglementation de la part de nos gouvernants.

Les mauvaises habitudes ont l’oreille dure et l’inquiétude s’installe face à cette préoccupation. Mais il faut en comprendre les ressorts et ce besoin du dialogue.

Nos difficultés, vos décisions, nos questions, et ce besoin de vivre correctement. C’est ainsi que la vraie politique se nourrit, celle prônée par le chef de l’état .Que son assiette soit juste et la notre aussi, tel est le souhait du président de la république.

Jean 1er

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *