UOB: Démantèlement d’un réseau de faussaires de tests Covid 19 et des autorisations spéciales de déplacement vers l’intérieur du pays

UOB: Démantèlement d’un réseau de faussaires de tests Covid 19 et des autorisations spéciales de déplacement vers l’intérieur du pays

Kamboulou Jean Pierre et Ella Émile Davy: chefs d’un gang de falcification des tests covid-19 et des autorisations spéciales de déplacement vers l’intérieur du pays appréhendés au sein de l’UOB.

Comme le dit le dicton  » *quatre-vingt-dix neuf jours pour les voleurs et le centième pour le propriétaire* « . Les individus Kamboulou Jean Pierre (congolais) et son collaborateur Ella Émile Davy (Gabonaise) n’ont pas échappé aux radars de la brigade de la gendarmerie de Ntoum dirigée dans le komo-mondah par le commandant de brigade (CB) Kankina Pitty Yannick.

C’est profitant des mesures restrictives liées à la pandémie de covid-19, et du besoin incessant des populations d’obtenir des tests PCR négatifs et des autorisations de déplacement vers l’intérieur du pays, que les faussaires se sont improvisés comme une solution à leurs difficultés. C’est donc dans un cyber café situé au sein de l’Université Omar Bongo de Libreville, communément appelé le temple du savoir, que les indélicats usaient de malice en utilisant frauduleusement les signatures scannées du Ministre d’État, Ministre de l’intérieur et du Ministre de la défense nationale pour établir les différents « sésames » à la demande de leur clientèle, moyennant des sommes allant de 3.000 Fcfa à 20.000Fcfa.

Un comportement qui va vraisemblablement conduire les deux acolytes en prison. En effet, les acteurs de faux et d’usage de faux finissent toujours par la case prison. Kamboulou Jean Pierre et Ella Émile Davy l’ont appris à leur dépend.

Mak

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *