Yolande Nyonda adoubée par les siens!

Yolande Nyonda adoubée par les siens!
La discrétion n’empêche pas la reconnaissance. Si la présence des cadres venus de De Tsamba-Magotsi à la Louétsi-Wano, de Louétsi-Bibaka à l’Ogoulou, en passant la Doya-Onoye, la Dola, la Mougalaba et la Boumi-Louétsi, se fait souvent médiatique, il n’en a jamais été avec Yolande Nyonda. Et pourtant il s’agit ici de la cérémonie relatif à sa présentation devant les fils et les filles de la Ngounie, sans distinction aucune de bord politique à en voir la présence de Paul Malekou et Louis Gaston Mayilla.
Étaient également présents, le Général Flavien Nziengui Nzoundou, le Ministre Jean de Dieu Moukagni Iwangou, les doyens politiques de cette province, Marcel Doupamby Matoka, et Jean François Ndongou . Même le Ministre de l’Education Nationale, Michel Menga M’Essone a effectué le déplacement.
C’est dire toute l’importance que cette cérémonie du 13 juillet 2019 dernier,  pouvait revêtir. Lors de sa prise de parole, le doyen politique, Marcel Doupamby Matoka a témoigné, au nom de l’ensemble de la province de la Ngounié, toute sa gratitude au Président de la République, Ali Bongo Ondimba pour la confiance placée en leur fille Yolande Nyonda. Non s’en prodiguer des précieux conseils à cette dernière. En soulignant que «tu n’es pas notre sœur mais plutôt notre fille», le doyen Marcel Doupamby Matoka a invité la fille de feu Vincent de Paul Nyonda à promouvoir les valeurs de rassemblement et d’unité. Et de poursuivre : «C’est un devoir et une obligation importante, en tant que Ministre de la République, il faut savoir pardonner. Il faut travailler avec tout le monde».

Yolande Nyonda l’a également rappelé lors de son intervention. Ses remerciement au chef de l’État était chaleureux. En s’adressant à l’ensemble des filles et fils de la Ngounié, la Ministre Déléguée à l’Éducation Nationale a souligné que «mille et un défis nous attendent et nous ne pouvons les relever qu’ensemble. Préservons les acquis, changeons ce qui est à changer et ouvrons-nous aux critiques et suggestions constructives», tout en s’appuyant sur une sagesse africaine qu’elle tient de son aîné Michel Menga M’Essone : « l’oiseau, à beau voler très haut, revient toujours se poser sur la cime des arbres. Chers parlementaires, vous êtes la cime de l’arbre sur laquelle je viendrai souvent me poser». Aussi, a-t-elle indiqué : «Individuellement, nous ne pourrons rien faire de grand. Mais collectivement nous pouvons tout construire. C’est cela que le Président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, qui a tant donné à notre province, attend de nous…Ressaisissons-nous, Unissons-nous, construisons des ponts et non des murs entre nous car ce n’est qu’ainsi que la Ngounié gagnera. Une Ngounié unie, autour du Président de la République, c’est une Ngounié qui gagne ».

La cérémonie a été agrémentée par la prestation d’artistes locaux et par la dégustation des mets du terroir.

 

La rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *