Categories Économie

Jean Marie Ogandaga porte la voix du Gabon à la 109e session du Conseil des Ministres ACP et à la 44e session du Conseil des Ministres ACP-UE.

Le Ministre de l’Économie de la Prospective et de la Programmation du Développement chargé de la Promotion des Investissements Publics Privés participe depuis le lundi 20 mai 2019 dernier à Bruxelles (Belgique) à la 109e session du Conseil des Ministres ACP et à la 44e session du Conseil des Ministres ACP-UE.
La cérémonie d’ouverture de cette 109e session du Conseil des Ministres ACP a été marquée par les allocations du Dr Patrick I. GOMES, Secrétaire Général du groupe ACP et de Monsieur Tjekero TWEJA, Ministre de l’Industrialisation de la République de Namibie et Président du Conseil des Ministres.
Plusieurs allocutions ont marqué l’ouverture des travaux de la 109 eme session du conseil des ministres ACP notamment celle du Dr Patrick I. GOMES, Secrétaire Général du groupe ACP et de  Tjekero TWEJA, Ministre de l’Industrialisation de la République de Namibie et Président du Conseil des Ministres. Des interventions pour l’essentielle axées sur la bonne gouvernance, la paix, la sécurité et sur l’investissement dans les nouvelles technologies pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) et afin de relever les défis de la 4e révolution industrielle.
Lesdits travaux se sont poursuivis par l’examen et l’approbation du rapport de la 108e session du Conseil des Ministres, sur les questions institutionnelles, notamment sur l’état d’avancement des négociations de l’Accord de Cotonou qui régit actuellement les relations ACP-UE et dont l’expiration est programmé en 2020.
Cette session s’est soldée sur la révision de l’Accord de Georgetown qui crée le Groupe des États d’Afrique et des Caraïbes  (ACP) ayant en partage des multiples intérêts et surtout le développement socio-économique de leurs peuples.
Autre rendez vous important pour le Ministre de l’Économie. Celui de la réception  à la Haute Représentation Gabonaise de Bruxelles, de la délégation Serbe, avec comme chef de file, Monsieur ZORAN Vujic, Directeur des Affaires Politiques à l’UE dans le cadre de la relance de la coopération économique de nos deux pays.
 Le membre du gouvernement a ainsi  exposé les domaines dans lesquels il souhaite renforcer la coopération avec la Serbie, notamment sur l’économie et les investissements publics et privés.
 L’opportunité lui a également été permis d’expliquer la vision du Président de la République, Chef de l’État sur l’insertion des jeunes dans la vie active à travers les formations professionnelles de qualité et de haut niveau.
Il a poursuivi en louant le professionnalisme dont les sociétés serbes ont toujours fait montre au Gabon.
Au terme de cette rencontre, plusieurs mémorandum seront envoyés par voie officielle au Ministre de l’Économie  pour le renforcement de la coopération et entre autres sur l’économie, l’éducation, l’académie militaire, les Forces de police, l’agriculture et le sport. Une commission mixte entre les deux pays sera mise en place pour dynamiser cette coopération bilatérale.
Le Ministre a terminé son séjour par une séance de travail à la Direction Générale de la Coopération Internationale et du Développement de l’Union Européenne où il a été reçu par Madame Francesca DI MAURO, Directrice des Affaires Centrales.  L’ordre du jour résumé en deux points concernait les blocages sur l’avenant du projet des bassins versant de Nzeng Ayong et sur le programme de soutien des jeunes dans le cadre de l’entreprenariat.
Dans ce premier point, Jean Marie Ogandaga a rassuré ses partenaires européens et aussitôt un accord de reprise des travaux a été conclu.
Il était question pour le second point d’évoquer l’incubateur des jeunes.  Les discussions ont permis là aussi de réactiver ce projet. Les  techniciens de l’Union Européenne vont soumettre très prochainement   les procédures de décaissements internes pour accélérer et renforcer l’insertion des jeunes dans le monde du travail.
En divers, le Ministre a saisi l’occasion de promouvoir les opportunités économiques offertes par le Gabon en matière de diversification de l’économie notamment sur l’agriculture, la forêt, la pêche, le tourisme et la route…Il est à noter que Ces sessions statutaires de la coopération ACP-UE  sont les dernières sous l’accord actuel de Cotonou.
La rédaction

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *