Bassins versants: le ministre en charge des infrastructures visite les travaux d’assainissement!

Bassins versants: le ministre en charge des infrastructures visite les travaux d’assainissement!

Le ministre des transports, de l’équipement, des infrastructures et de l’habitat a effectué,le 25 janvier dernier une visite d’évaluation des travaux d’assainissement des 21 bassins versants  dans le grand Libreville.

Accompagné du Directeur général des travaux publics et de plusieurs techniciens, Léon Armel Bounda Balonzi est allé se faire une idée précise de la qualité et du niveau d’avancement desdits travaux d’assainissement des bassins versants des communes de Libreville et d’ Owendo.

A la rencontre de différentes équipes des sociétés commises à la tâche, il ressort une double satisfaction pour le membre du gouvernement. D’abord le remarquable niveau d’avancement des travaux de récurage  destinés à évacuer tous les déchets qui obstruent les lits de rivière et les caniveaux avant les pluies afin de minimiser le niveau d’inondation à l’approche des grandes pluies de Mars. Mais également la gabonisation  de la main d’œuvre des sociétés adjudicataires qui ont employé les jeunes de chaque quartier impliqué.

A leur tour, les résidents des différentes zones concernées ont quant à eux exprimé leurs sentiments face à cette initiative. Le chef du quartier de Lalala, par exemple a affirmé :  » Au nom de la population, nous sommes contents de voir le canal entretenu par le ministère des TP… C’est vrai que la population veut plus, elle veut un canal conçu et que l’entretien puisse être permanent.  »

Une riveraine a également confié que  » C’est un bon travail que le ministre des infrastructures est en train de faire. Mais il faut aussi faire le béton comme à Nzeng-Ayong, Belle Peinture, Batavéa etc, parce que c’est plus rassurant avec le mois de mars et ses grandes pluies qui arrivent »

On note cependant un constat amer que le membre du gouvernement n’a pas manqué de relever, l’incivisme des populations à l’origine des blocages des voies de canalisations : « il y’a que les populations jettent , elles-mêmes, dans les lits de rivières , des congélateurs, des ordures solides, ce qui fait que quand les eaux montent il y’a des inondations » , il a dans ce sens préconisé « interpeller les mairies » et de  » sensibiliser d’avantage les riverains » par différentes voies de communications.

Sensible aux tragédies vécues par les populations à chaque retour des pluies, Léon Armel Bounda Balonzi a tenu par ce projet qui se veut Perrin d’anticiper sur la problématique des inondations. Et  cadrer ainsi avec la politique des actions concrètes voulu par le Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, principalement axé sur l’amélioration des conditions de vie des populations.

Jean 1er

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *