La PJ démantèle un éventuel réseau spécialisé dans le vol de compteurs d’eau !

La PJ démantèle un éventuel réseau spécialisé dans le vol de compteurs d’eau !

La Brigade de Recherche et d’Intervention de la police judiciaire ( BRI ) vient de démanteler un eventuel réseau de voleurs de compteurs d’eau qui sévissait depuis un temps dans le pk 11 zone Malaba et de Nseng-Miang, derrière l’hôpital régional de Melen. Une personne a été interpellée.

Le mise en cause sévissait essentiellement  dans la zone Malaba et de Nseng-Miang.

Les habitants dudit quartier étaient surpris de constater la disparition de leur compteur d’eau chaque matin au réveil. Un geste jugé banal qui s’est avéré être poule aux œufs d’or pour certains, comme l’explique ici un jeune résidant du quartier
« Ça fait des jours, voir une semaine par-là que des voisins ont alerté sur un bien curieux vol que celui de leur compteur d’eau. Nous avons cru à un banal acte de vandalisme isolé. Mais chaque matin, durant des jours, la liste des plaignants s’allongeait. Et on a vite fait de comprendre qu’il s’agissait certainement là d’un nouveau business lucratif entretenu potentiellement par des sous-traitants de la SEEG ou quelque chose du genre », a-t-il dit.

Les jeunes du quartier ont décidé de passer à l’acte. Ils se sont constitués en brigades de veille. Et dans la nuit de mardi à mercredi, ils ont aperçu le présumé voleur de compteurs dans ses oeuvres. Puis ils ont contacté la police judiciaire.

Informé de la présence du suspect sur les lieux, une équipe d’intervention a été déléguée.

À leur arrivée, l’équipe a discrètement investi la zone du quartier indiqué.

Dans la pénombre, elle verra apparaître la silhouette d’un individu au comportement suspect, muni du matériel de plomberie.

Aussitôt, les agents ont procédé à son interpellation. Le suspect un sujet congolais ainsi arrêté, a avoué qu’il était entrain de démonter le support et tous ces compteurs avec.

Une perquisition a par la suite été effectuée à son domicile aucours de laquelle plusieurs compteurs ont été retrouvés.

Ce coup de filet au petit matin de ce 31 mars, sous la houlette du patron de cette unité a été réalisé avec maestria, professionnalisme et dans le respect de la procédure judiciaire.

C’est un double préjudice qui vient d’être stoppé là. D’abord Celui de l’argent perdu par la société d’énergie et d’eau du Gabon ( SEEG ) et plus encore le désagrément en fourniture d’eau , laissant ainsi plusieurs familles privées de ce liquide précieux. Chapeau à la BRI…

Éthan de Sillon

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *