Le ministre Moughiama à bâton rompu avec les syndicalistes!

A tout honneur, tout seigneur, le professeur Patrick Moughiama Daouda, ministre de l’éducation national s’est entretenu ce 30 décembre avec les syndicalistes du monde éducatif.

Un tour d’horizon qui a vu ressortir les problèmes récurent qui minent ce secteur. A moins d’un mois de sa prise de fonction, il était question pour le membre du gouvernement de prendre attache avec les syndicalistes, de répertorier leurs urgences et notamment de répondre sans intermédiaires aux correspondances qui lui ont été adressées.

On peut citer pèle mêle comme sollicitation, la construction des salles de classe, le paiement des vacations, la réduction des centres d’examens, la formation des enseignants pour un déficit de près de 4000 enseignants, le quota de 35 élèves par classe ainsi que l’âge du départ à la retraite, les dates des concours de l’ENSS et de l’ENI, la revue des dernières nominations et bien d’autres.

Pour le ministre de l’éducation national, ce sont des problèmes récurent que certains trouveront des solutions dès janvier 2020.  » j’ai reçu sur ma table de travail des problèmes qui sont récurent dans notre système éducatif et dont certains seront réglés en janvier 2020  » a t- il expliqué.

L’occasion également pour les syndicalistes de féliciter le nouveau ministre qui selon eux a le sang enseignants et dont ils espèrent être sensible à tous les problèmes posés pour un dénouement heureux.  » Nous félicitons l’approche du ministre qui a posé le cadre dans lequel nous devons travailler pour qu’il soit formalisé et mis en place le plus tôt possible. Aussi c’est un enseignant, un ex syndicaliste, un fils d’enseignant donc nous pensons que il saura respecter sa parole et que les problèmes seront traités de façon progressive  » s’est confié , Fridolin Mve Messa.

Une première rencontre réussit entre le patron de l’éducation national et tous les syndicats, même la tranche la plus dure, la Conasyced, et qui promet des jours meilleurs au secteur éducatif.

Sylvie

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *