TCHAD: Déclaration de Mahamat Déby

TCHAD: Déclaration de Mahamat Déby

Mahamat Déby, chef de la junte au Tchad, après la mort du président Idriss Déby Itno a annoncé que les rebelles qui ont tué l’ancien président n’ont pas encore désarmé.

Au lendemain de sa réélection à la tête du Tchad, le 20 avril 2020, l’armée annonçait que le président Idriss Déby, qui gouvernait le pays depuis 30 ans, avait été tué au front face aux rebelles du Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (FACT).

Une junte composée de 15 généraux déclaraient Mahamat Idriss Déby Itno-général quatre étoiles à 37 ans-président de la République, à la tête d’un Conseil militaire de transition (CMT), dès l’annonce du décès de son père.

« Je voudrais noter que les ennemis du Tchad n’ont pas encore désarmé ». Ils s’activent au quotidien pour déstabiliser nos institutions et retarder notre marche vers le progrès et l’émergence », a confié mardi Mahamat Idriss Déby en face des leaders religieux à l’occasion de la fête de l’Aid.

« C’est tous ensemble que nous devrons montrer aux ennemis de la patrie que nous sommes jaloux de l’indépendance et de la souveraineté de notre pays », a ajouté le chef de la junte.

En début mai, les dirigeants tchadiens avaient déclaré que les rebelles étaient en « débandade ». Le chef de la junte avait même qualifié les rebelles tchadiens d’être des mercenaires en Libye et qu’ils sont « entrainés par les forces étrangères ».

De même, en juin, le Togo a essayé une amodiation entre Ndjaména et d’autres groupes rebelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *